Tous les engagements


Comprendre les symboles

Le programme municipal de 2014 comprenait en tout 404 engagements, que nous avons repris un à un. Classés au sein de 8 grandes thématiques, vous pouvez ci-dessous retrouver l'état d'avancement de chacun de nos engagements, grâce à un code couleur dont voici la légende... D'ici la fin du mandat, le code couleur sera régulièrement mis à jour et des indications complémentaires (informations, documents, etc) pourront y être ajoutés.

Plus d'infos sur la page la démarche qui explique comment nous avons abouti à ces résultats.

L'engagement est quasi-réalisé ou réalisé c'est à dire complètement terminé, achevé, complété.

L'engagement est initié, c'est à dire qu'il est en test ou que sa mise en oeuvre est programmée (financements trouvés, études en cours, etc.)

L'engagement n'a pas encore été lancé pour diverses raisons (il a été repoussé à plus tard, remplacé par une alternative, etc.)

Nous vous rappelons qu'une page est à votre disposition pour toute question ou demande de précision, à laquelle nous répondrons du mieux possible. Nous vous recommandons de la consulter avant de poser votre propre question, car un autre visiteur a peut-être eu la même interrogation ;-)


Les engagements classés par thématiques

Cliquez sur une thématique pour afficher la liste des engagements. Par leurs caractéristiques transversales, certains engagements peuvent être évoqués au sein de plusieurs thématiques. Par exemple, la rénovation progressive du centre-ville concerne autant le "Cadre de vie" que l'"Aménagement".

Tranquillité & Cadre de vie

Garantir le droit à la sécurité de tous

Des mesures volontaristes, innovantes, équilibrées, concrètes

 Recrutements de policiers municipaux dédiésexclusivement à l’action de proximité, de jour et en soirée. (page 10 du programme 2014)

 Intervention des policiers municipaux jusqu’à minuit tous les soirs et 2 heures du matin les jeudis, vendredis et samedis. (page 10 du programme 2014)

 Création d’une antenne mobile de proximité passant chaque semaine dans des quartiers, recueillant les observations et les transmettant aux services pour une réponse réactive et rapide. (page 10 du programme 2014)

 Création de gardes urbains de jour, attachés à un secteur pour des patrouilles quotidiennes. (page 10 du programme 2014)

 Coordination accrue de l’action police municipale police nationale, actée dans une charte commune. (page 10 du programme 2014)

 Formation renforcée de la police municipale : intervention, conseil en sûreté pour les commerces. (page 10 du programme 2014)

 Formation renforcée de la police municipale : intervention, conseil en sûreté pour les particuliers.  (page 10 du programme 2014)

 Formation renforcée de la police municipale : intervention, prévention sur les dangers (drogue et alcool) dans le cadre d’une convention avec la police et la gendarmerie nationale. (page 10 du programme 2014)

 Poursuite du déploiement de la vidéosurveillance après évaluation de son impact, là où c’est nécessaire.  (page 10 du programme 2014)

 Création d’un système de vidéosurveillance mobile. (page 10 du programme 2014)

 Fonctionnement à terme 24 heures sur 24 du centre de supervision urbaine. (page 10 du programme 2014)

 Mise en place de la vidéo-verbalisation. (page 10 du programme 2014)

 Déplacements sécurisés : en plus de la présence humaine, vidéosurveillance des trams et des stations. (page 10 du programme 2014)

 Le Maire présidera personnellement le Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD). (page 10 du programme 2014)

Une politique ferme fondée sur la prévention et le rappel aux devoirs

 Procédure de rappel à la loi, à l’ordre et au respect par le Maire et les élus pour une réponse rapide aux mineurs primo-délinquants.  (page 11 du programme 2014)

 Renforcement de la confiance entre les forces de l’ordre et la population : rencontres entre habitants, représentants des forces de l’ordre et élus en mairie et dans les quartiers. (page 11 du programme 2014)

 Formation des jeunes à la citoyenneté active pour rétablir les liens sociaux et le respect mutuel : information, sensibilisation dans les établissements scolaires par du personnel municipal sur les conséquences du coût des dégradations, par exemple. (page 11 du programme 2014)

Un soutien aux familles confrontées à la délinquance

 Création d’un conseil des Droits et Devoirs des Familles pour les aider ainsi que leurs enfants. (page 11 du programme 2014)

 Conditions d’accueil adaptées (formation, soutien) pour les Travaux d’Intérêt Général (TIG), pour faire réparer par ceux qui ont détruit, sali ou dégradé. (page 11 du programme 2014)

Une ville calme et agréable qui lutte contre les pollutions sonores et visuelles

 Actualisation du plan global de prévention contre le bruit qui concerne les établissements nocturnes et les terrasses. (page 11 du programme 2014)

 Établissement d'un plan contre l’alcoolisme et toutes les addictions avec les associations compétentes et les services de l’état. (page 11 du programme 2014)

 Lutte contre l’utilisation perturbatrice d’engins motorisés, les incivilités et les nuisances sonores : vidéo-verbalisation et déploiement d’effectifs de proximité.  (page 11 du programme 2014)

 Renforcement de l’équipe spéciale anti-tags. (page 11 du programme 2014)

A propos de la sécurité

 Nous refusons d’armer notre police municipale. (page 11 du programme 2014)

 Nous demandons à l’état d’augmenter les effectifs de la police nationale amputés entre 2002 et 2012. (page 11 du programme 2014)

Réaliser des travaux de proximité pour des quartiers propres et agréables à vivre

Une priorité : investir dans des travaux proches de chez vous qui améliorent votre vie quotidienne

 14 millions d’euros par an consacrés, dès 2015, à l’amélioration de la vie quotidienne dans les quartiers. (page 12 du programme 2014)

 Campagne de remise à niveau de l’éclairage public plus économe dans les rues. (page 12 du programme 2014)

 Plan de réfection des voiries et des trottoirs. (page 12 du programme 2014)

 Poursuite des aménagements d’espaces conviviaux au cœur des quartiers. (page 12 du programme 2014)

 Renforcement des « brigades de propreté » afin de lutter contre les tags, les détritus, les déjections canines et les crachats. (page 12 du programme 2014)

Des équipements en faveur des loisirs et de votre vie quotidienne

 Modernisation et réhabilitation des aires de jeux dans les quartiers.  (page 12 du programme 2014)

 Poursuite de l’implantation de jardins familiaux et partagés. (page 12 du programme 2014)

 Poursuite de l’installation de WC publics sécurisés et gratuits. (page 12 du programme 2014)

 Poursuite de l’installation de bancs assis-debout. (page 12 du programme 2014)

 Poursuite du plan d’implantation d’espaces de loisirs et d’agréments. (page 12 du programme 2014)

 Implantation d’une salle à l’attention des familles pour la célébration des obsèques non religieuses. (page 12 du programme 2014)

 Implantation d’appareils de sport de plein air en libre accès le long du Doubs et dans les quartiers. (page 12 du programme 2014)

 Création d’une mairie annexe à Planoise, dans le cadre du Plan de Renouvellement Urbain 2, dotée des moyens humains nécessaires afin d’apporter des réponses concrètes et rapides aux problèmes soulevés.  (page 12 du programme 2014)

 Possible extension de la démarche expérimentale de la mairie annexe de Planoise à d'autres quartiers. (page 12 du programme 2014)

Restructurer et aménager les quartiers

 Palente-Orchamps: remise à niveau des logements et équipements, aménagement du pôle des tilleuls (MJC, médiathèque, salle polyvalente). (page 13 du programme 2014)

 Planoise : seconde opération de renouvellement urbain (PRU2), rénovation des logements, des espaces publics, et du commerce.  (page 13 du programme 2014)

 Grette-Brûlard-Polygone : restructuration complète du quartier avec l’objectif de maîtriser les coûts des loyers et des charges, restructuration progressive des 408, mutation des terrains militaires, création de commerces et services.  (page 13 du programme 2014)

 Montrapon : plan de réhabilitation et d’embellissement (square Coluche, place et abords du stade Léo Lagrange) en parallèle à la mise en œuvre de la ligne de transport en site propre. (page 13 du programme 2014)

 Chaprais : étude de valorisation et d’embellissement du secteur de la Place de la Liberté. (page 13 du programme 2014)

 Saint-Claude et Fontaine Ecu-Chaillot: opération de réhabilitation des immeubles le long du boulevard. (page 13 du programme 2014)

 Saint-Ferjeux : restructuration de la place de la Bascule. (page 13 du programme 2014)

 Tristan Bernard-Vaites : construction d’un groupe scolaire ouvert sur le quartier (page 13 du programme 2014)

Valoriser les rives du Doubs

 Embellissement des Prés de Vaux, de CasamèneMazagran. (page 13 du programme 2014)

 Requalification du site Rhodia après démolition de la friche industrielle : logements, artisanat, espaces récréatifs et culturels. (page 13 du programme 2014)

 Création d’une plage publique. (page 13 du programme 2014)

 Réaménagement des berges. (page 13 du programme 2014)

 Création de pontons. (page 13 du programme 2014)

 Campagne de réfection et de propreté des quais et des rives. (page 13 du programme 2014)

Maintenir de grands services publics et privés

 Ils sont indispensables pour maintenir le statut de Besançon comme capitale régionale. Pour cela nous devons encore amplifier des actions de promotion dans notre ville auprès des décideurs nationaux. (page 19 du programme 2014)

 Nous agirons pour le maintien des grandes directions du secteur public et privé en proposant des conditions d’installation performantes et optimisées sur le site Viotte (page 19 du programme 2014)

 Nous continuerons à intervenir auprès de l’État, pour maintenir les effectifs de l’armée qui représente 6000 emplois (maintien obtenu par le Maire). (page 19 du programme 2014)

Porter un projet ambitieux pour le centre-ville

Un centre-ville animé, commercial, embelli et vivant: la Boucle a vocation à rayonner au-delà de Besançon, c’est le cœur de l’agglomération et de la région

 Le centre-ville sera conforté, par le maintien et le développement de services et d’emplois de tertiaire supérieur. (page 20 du programme 2014)

 Le centre-ville sera conforté, par le maintien et le développement de commerces. (page 20 du programme 2014)

 Le centre-ville sera conforté, par le maintien et le développement de l'habitat. (page 20 du programme 2014)

 Un projet de requalification global pour Battant et création d’une mission « Renouveau de Battant ». (page 20 du programme 2014)

 Requalification des entrées de la Boucle : Rivotte-rue des Granges. (page 20 du programme 2014)

 Requalification des entrées de la Boucle : Rue de la République. (page 20 du programme 2014)

 Requalification des entrées de la Boucle : Battant-Arènes. (page 20 du programme 2014)

 Requalification des entrées de la Boucle : St Jacques-Pasteur. (page 20 du programme 2014)

 Un plan d’embellissement et de mise en valeur des places : Victor Hugo. (page 20 du programme 2014)

 Un plan d’embellissement et de mise en valeur des places : Square St Amour. (page 20 du programme 2014)

 Un plan d’embellissement et de mise en valeur des places : Promenade Granvelle. (page 20 du programme 2014)

 Un plan d’embellissement et de mise en valeur des places : Bacchus. (page 20 du programme 2014)

 La poursuite de la sauvegarde et de la valorisation du patrimoine historique comme atout touristique et fleuron culturel. (page 20 du programme 2014)

Opération Saint Jacques-Arsenal

 Ce projet sera enrichi après une vaste concertation et un débat public avec les forces vives de la Ville dans le cadre d’ateliers citoyens. (page 20 du programme 2014)

 Transformation de cet espace patrimonial remarquable permette d’accueillir des habitants de tous âges avec des programmes de logements publics et privés. (page 20 du programme 2014)

 Conforter l’Université avec la réalisation de la Bibliothèque Universitaire et la Bibliothèque municipale. (page 20 du programme 2014)

 Conforter l’Université avec la réalisation de la Maison des Sciences de l'Homme et de l'Environnement (MSHE). (page 20 du programme 2014)

 Développer du commerce, de la culture. (page 20 du programme 2014)

 Développer un cluster, espace de travail collaboratif pour les Industries Culturelles et Créatives (ICC). (page 20 du programme 2014)

 Développer un espace de congrès. (page 20 du programme 2014)

 La cour d’honneur sera ouverte au public. (page 20 du programme 2014)

 Des jardins assureront le lien avec le Doubs. (page 20 du programme 2014)

 Des cheminements piétons seront ouverts pour plus de perméabilité entre Chamars et les Passages Pasteur.  (page 20 du programme 2014)

 Un embellissement de l’esplanade entre Saint Jacques et l’Arsenal sera réalisé afin de créer une grande place urbaine.  (page 20 du programme 2014)

 Des investissements publics et privés seront recherchés pour réaliser l’ensemble du programme.  (page 20 du programme 2014)

Économie & Aménagement

Préserver le pouvoir d’achat, maîtriser les dépenses publiques

Une fiscalité maîtrisée : pas d’augmentation des taux des impôts locaux durant tout le mandat

 Recours à des emprunts éthiques. (page 10 du programme 2014)

 Mutualisation des services avec le Grand Besançon. (page 10 du programme 2014)

 Réduction du nombre d’adjoints, 16 au lieu de 21 et du nombre de Vice-Présidents, 15 au lieu de 29. (page 10 du programme 2014)

 Recours à des partenariats multiples pour optimiser l’investissement public et continuer à développer notre territoire. (page 10 du programme 2014)

 Étude pour de nouveaux services en régie comme c’est le cas pour l’eau (la moins chère de France) le chauffage urbain, les transports par exemple. (page 10 du programme 2014)

 Groupements de commandes ville/agglomération et autres collectivités pour baisser les coûts d’achats. (page 10 du programme 2014)

 Progressivité des tarifs de l’eau avec une tranche gratuite pour tous les ménages. (page 10 du programme 2014)

 Un accompagnement sera proposé aux gros consommateurs d'eau (exemple : les entreprises et les établissements publics) pour une réduction de leur consommation.  (page 10 du programme 2014)

 Depuis plusieurs années, nous avons réduit les frais de fonctionnement du budget municipal. Nous continuerons ces efforts, tout en maintenant un niveau élevé d’investissements et des services publics de qualité. (page 10 du programme 2014)

 Promettre de réduire les impôts serait un mensonge et ne pourrait se faire sans tour de passepasse. Nous nous refusons de transférer au privé des grands services publics, de supprimer des services à la population ou d’augmenter la dette de la Ville. (page 10 du programme 2014)

Renforcer l’attractivité commerciale dans nos quartiers

 Maintien sur l’ensemble des quartiers d’une offre de commerces de proximité la plus complète possible. (page 12 du programme 2014)

 Une attention particulière portée à l’équipement commercial des Clairs Soleils. (page 12 du programme 2014)

 Une attention particulière portée à l’équipement commercial de Montrapon. (page 12 du programme 2014)

 Une attention particulière portée à l’équipement commercial des Orchamps. (page 12 du programme 2014)

 Un plan de restructuration des 3 centres commerciaux de Planoise au service de ses presque 23000 habitants  (page 12 du programme 2014)

 Une politique de stationnement minute de proximité étudiée en lien avec les Conseils Consultatifs d’Habitants et les unions des commerçants. (page 12 du programme 2014)

Conforter Besançon comme ville capitale

 Nous plaidons pour le renforcement des points forts de chacun dans une répartition gagnant-gagnant. Nous traiterons cette question, avec fermeté et détermination, pour que notre ville et la Franche-Comté conservent une place prépondérante dans le grand Est (page 16 du programme 2014)

 Affirmer le pôle métropolitain Centre FrancheComté présidé par le Maire de Besançon (Besançon, Vesoul, Dole, Pontarlier, Lons-le-Saunier) pour renforcer le rayonnement de Besançon. (page 16 du programme 2014)

 Poursuivre les coopérations avec le Nord FrancheComté indispensables à l’équilibre de la région ainsi qu’avec la Suisse. (page 16 du programme 2014)

 Créer le pôle Besançon - Dijon pour unir nos forces dans l’enseignement supérieur, la recherche, la culture, les transports et la santé. (page 16 du programme 2014)

 Mettre en commun nos moyens financiers avec les villes voisines pour affirmer notre présence sur les grands salons internationaux. (page 16 du programme 2014)

Développer nos entreprises et en attirer de nouvelles

 Renforcement de Besançon comme place européenne leader sur le marché des technologies issues de la métallurgie. (page 17 du programme 2014)

 Renforcement de Besançon comme place européenne leader sur le marché des technologies issues des microtechniques. (page 17 du programme 2014)

 Renforcement de Besançon comme place européenne leader sur le marché des technologies issues de l'horlogerie. (page 17 du programme 2014)

 Renforcement de Besançon comme place européenne leader sur le marché des technologies issues de l'industrie du luxe. (page 17 du programme 2014)

 Renforcement de Besançon comme place européenne leader sur le marché des technologies issues du biomédical. (page 17 du programme 2014)

 Renforcement de Besançon comme place européenne leader sur le marché des technologies issues de la billettique. (page 17 du programme 2014)

 Poursuite de notre soutien à Micronora, 1er salon européen des microtechniques. (page 17 du programme 2014)

 Après Biotec 1 et 2 et l’implantation de l’Institut Régional Fédératif de lutte contre le Cancer, soutenu par Jean-Louis Fousseret. (page 17 du programme 2014)

 Création de bio innovation sur TEMIS -Santé spécialisé en médecine du futur. (page 17 du programme 2014)

 Soutien à l’initiative de la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) pour la création d’une école supérieure d’horlogerie, de maintenance et de service après-vente, en complémentarité avec les formations déjà existantes. (page 17 du programme 2014)

 Création d’un club des entrepreneurs favorisant les rencontres entre les chefs d’entreprises, les responsables des différentes formations, les directeurs des laboratoires de recherche. (page 17 du programme 2014)

 Poursuite du développement d’une offre de services clé en main et d’une offre immobilière mobilisable immédiatement, en lien avec les Chambres Consulaires, pour l’implantation d’entreprises industrielles et artisanales. (page 17 du programme 2014)

Accompagner la création de nouvelles filières ou leur transition : Industries vertes, économie du numérique

 Création d’un pôle d’activités dédié à l’économie, à l’industrie et à l’artisanat notamment celles consacrées à la performance énergétique. (page 17 du programme 2014)

 Création d’un espace dédié à l’économie numérique « webtech », une « maison du numérique » comprenant des espaces partagés et notamment un atelier de type Fab-Lab, un show room de la créativité. (page 17 du programme 2014)

 Mise en place avec l’Agglomération d’un « cluster » : espace de travail collaboratif pour les Indutries Culturelles et Créatives (ICC). (page 17 du programme 2014)

 Aide au transfert de technologie notamment en matière de réduction des consommations d’énergie et d’eau… pour les entreprises (écoconception). (page 17 du programme 2014)

 Soutien à la convergence entre la recherche, les artistes et les industries du luxe et de l’artisanat en lien avec l’Institut Supérieur des Beaux-arts (ISBA). (page 17 du programme 2014)

Développer les sites économiques

 Hauts du Chazal-Temis Santé : Pôle santé régional, site universitaire, innovation biomédicale.  (page 17 du programme 2014)

 Portes de Vesoul : 15 hectares à vocation commerciale et tertiaire. (page 17 du programme 2014)

 Aux Marnières : zone innovante de commerce, de loisirs, en complémentarité avec les commerces du centre-ville. (page 17 du programme 2014)

 Gare Besançon TGV Franche-Comté : développement du site en espace d’affaires avec un projet de plate-forme d’éco-innovation. (page 17 du programme 2014)

 Saint Jacques : création d’un espace à vocation multiple (voir page 21). (page 17 du programme 2014)

 Site Viotte : implantation d’un espace tertiaire (pôle d’échange multi modal). (page 17 du programme 2014)

Redynamiser le commerce de cœur de ville

Des actions définies avec les acteurs du commerce

 Développement du commerce de proximité au centreville (quincaillerie, commerce de bouche, etc). (page 18 du programme 2014)

 Restructuration progressive des secteurs en difficultés grâce à un dispositif de rachat des cellules vides. Après rénovation ou restructuration, elles seront revendues ou louées à de nouveaux commerçants dans le cadre d’une pépinière du commerce. (page 18 du programme 2014)

 Un « manager de centre-ville », professionnel développeur du commerce et de l’artisanat, sera chargé de ces missions prioritaires. (page 18 du programme 2014)

 Ouverture par un entrepreneur privé d’une grande librairie au centre-ville en 2014. (page 18 du programme 2014)

 Participation active aux animations du centre-ville pour en augmenter la fréquentation. (page 18 du programme 2014)

Des aménagements urbains qui embellissent la Boucle et facilitent l’accessibilité

 Réaménagement en espaces semi-piéton des entrées de la Boucle pour renforcer son attractivité : Rivotte-rue des Granges. (page 18 du programme 2014)

 Réaménagement en espaces semi-piéton des entrées de la Boucle pour renforcer son attractivité : Rue de la République. (page 18 du programme 2014)

 Réaménagement en espaces semi-piéton des entrées de la Boucle pour renforcer son attractivité : Battant-Arènes. (page 18 du programme 2014)

 Réaménagement en espaces semi-piéton des entrées de la Boucle pour renforcer son attractivité : St Jacques-Pasteur. (page 18 du programme 2014)

 Ouverture du centre commercial des « Passages Pasteur » avec 20 nouvelles boutiques, de grandes enseignes nationales non présentes à Besançon: une locomotive commerciale au centre-ville, ouverture prévue en juin 2015. (page 18 du programme 2014)

 Dans le cadre d’un dialogue avec les copropriétaires, nous travaillerons à la redynamisation du Centre SaintPierre qui accueillera une maison des mobilités (centre de ressources et de promotion de tous les modes de transport). (page 18 du programme 2014)

 Nouvelles facilités d’accès et de stationnement intelligent en cœur de ville : 5 stations de tram, modes doux, jalonnement des parkings. (page 18 du programme 2014)

 Système géré en temps réel indiquant les places libres y compris depuis un Smartphone. (page 18 du programme 2014)

 Ouverture du parking Pasteur de 350 places. Au total le centre ville offre 6 500 places réglementées (rues et parkings souterrains). (page 18 du programme 2014)

 Continuité des tarifs résidents pour les habitants du centre-ville. (page 18 du programme 2014)

 Nous proposons un vaste plan pour que la Boucle réaffirme sa vocation et nous veillerons à l’attractivité commerciale de chacun des quartiers de Besançon.  (page 18 du programme 2014)

Soutenir l’activité commerciale

Nous sommes aux côtés des commerçants qui participent à l’animation de la ville

 Coup de pouce aux nouveaux commerçants: une pépinière pour commerçants débutants leur proposera des loyers modérés durant les deux premières années. (page 18 du programme 2014)

 Aujourd’hui municipal, l’Office de Commerce deviendra autonome. Ses missions seront centrées sur l’animation commerciale de la ville. (page 18 du programme 2014)

 Poursuite du soutien aux unions de commerçants et du partenariat avec les chambres consulaires. (page 18 du programme 2014)

 Création d’un portail internet abondé par l’ensemble des commerces, proposant des services innovants (livraisons, informations) en lien avec les unions des commerçants et la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCIT). (page 18 du programme 2014)

 Partenariat avec une entreprise d’insertion et création d’un service « stewart » de ville : développement de livraisons entre magasins et parkings. (page 18 du programme 2014)

 Encouragement à l’émergence de thématiques commerciales par secteur: ex. le quartier de l’artisanat, des boutiques et des galeries d’art, etc. (page 18 du programme 2014)

 Un numéro dédié aux commerçants : « Proxim’Commerce » sera à l’écoute des commerçants. (page 18 du programme 2014)

 Développement du label des commerces écocitoyens valorisant ceux qui ont de nouvelles pratiques en matière de développement durable. (page 18 du programme 2014)

 Poursuite du « free pass » et des opérations de promotion du centre-ville. (page 18 du programme 2014)

Capitaliser sur le tourisme

Besançon ville d’accueil de congrès : développer le tourisme et les congrès, c’est soutenir l’activité économique

 Création d’un salon du made in Franche-Comté made in France. (page 19 du programme 2014)

 Soutien matériel et financier pour l’organisation de congrès à Besançon : mise en commun de moyens de marketing et de promotion. (page 19 du programme 2014)

 Aide à l’installation de jeunes talents de la gastronomie. (page 19 du programme 2014)

 Au service des professionnels, l’office du tourisme deviendra autonome. Il restera fortement soutenu par la Ville et le Grand Besançon. (page 19 du programme 2014)

 Développement du tourisme d’affaires en créant des pass spécifiques. (page 19 du programme 2014)

 Faire des Bisontins des ambassadeurs de leur ville en diffusant une mallette électronique pour la promotion de la ville (clé USB). (page 19 du programme 2014)

 Autocaristes : création d'une aire de parking. (page 19 du programme 2014)

 Autocaristes : création d'une salle d'accueil pour les chauffeurs. (page 19 du programme 2014)

Développement du tourisme vert

 Valorisation de la vélo-route avec des « haltes-vélo aménagées ». (page 19 du programme 2014)

 Valorisation de la vélo-route avec des parcours nature dans la ville et dans toute l’agglomération avec les associations. (page 19 du programme 2014)

 Après la création du port fluvial de la Cité des Arts, poursuite de la mise en valeur du Doubs : création d’une plage publique. (page 19 du programme 2014)

 Après la création du port fluvial de la Cité des Arts, poursuite de la mise en valeur du Doubs : aménagement d'embarcadères.  (page 19 du programme 2014)

Tourisme culturel et patrimonial

 Parcours culturel diffusé sur l’ensemble de la ville. (page 19 du programme 2014)

 Création d’un ticket unique : « pass culture ».  (page 19 du programme 2014)

 Création d’un parcours Unesco réunissant la Citadelle et les sites classés de Franche-Comté et de Suisse en partenariat avec les acteurs du tourisme. (page 19 du programme 2014)

 Après la Maison Victor Hugo, la Maison Colette réhabilitée sera transformée en maison d’hôtes, accueillant des écrivains en résidence. (page 19 du programme 2014)

 En s’appuyant sur la notoriété internationale du concours de jeunes chefs d’orchestre, nous déclinerons une série d’actions de promotion de la ville et du Grand Besançon. (page 19 du programme 2014)

 Création d’une grande bourse d’horlogerie annuelle (vente de montres d’occasion, livres d’horlogerie, spectacles sur le thème du temps) dans la cour du palais Granvelle et du Musée du Temps. (page 19 du programme 2014)

 Remise en service du « Petit train » pour accéder à la Citadelle, en passant par le centre-ville. (page 19 du programme 2014)

 Création d’un « festival jeune » public pour les familles. (page 19 du programme 2014)

Porter un projet ambitieux pour le centre-ville

Un centre-ville animé, commercial, embelli et vivant: la Boucle a vocation à rayonner au-delà de Besançon, c’est le cœur de l’agglomération et de la région

 Le centre-ville sera conforté, par le maintien et le développement de services et d’emplois de tertiaire supérieur. (page 20 du programme 2014)

 Le centre-ville sera conforté, par le maintien et le développement de commerces. (page 20 du programme 2014)

 Le centre-ville sera conforté, par le maintien et le développement de l'habitat. (page 20 du programme 2014)

 Un projet de requalification global pour Battant et création d’une mission « Renouveau de Battant ». (page 20 du programme 2014)

 Requalification des entrées de la Boucle : Rivotte-rue des Granges. (page 20 du programme 2014)

 Requalification des entrées de la Boucle : Rue de la République. (page 20 du programme 2014)

 Requalification des entrées de la Boucle : Battant-Arènes. (page 20 du programme 2014)

 Requalification des entrées de la Boucle : St Jacques-Pasteur. (page 20 du programme 2014)

 Un plan d’embellissement et de mise en valeur des places : Victor Hugo. (page 20 du programme 2014)

 Un plan d’embellissement et de mise en valeur des places : Square St Amour. (page 20 du programme 2014)

 Un plan d’embellissement et de mise en valeur des places : Promenade Granvelle. (page 20 du programme 2014)

 Un plan d’embellissement et de mise en valeur des places : Bacchus. (page 20 du programme 2014)

 La poursuite de la sauvegarde et de la valorisation du patrimoine historique comme atout touristique et fleuron culturel. (page 20 du programme 2014)

Opération Saint Jacques-Arsenal

 Ce projet sera enrichi après une vaste concertation et un débat public avec les forces vives de la Ville dans le cadre d’ateliers citoyens. (page 20 du programme 2014)

 Transformation de cet espace patrimonial remarquable permette d’accueillir des habitants de tous âges avec des programmes de logements publics et privés. (page 20 du programme 2014)

 Conforter l’Université avec la réalisation de la Bibliothèque Universitaire et la Bibliothèque municipale. (page 20 du programme 2014)

 Conforter l’Université avec la réalisation de la Maison des Sciences de l'Homme et de l'Environnement (MSHE). (page 20 du programme 2014)

 Développer du commerce, de la culture. (page 20 du programme 2014)

 Développer un cluster, espace de travail collaboratif pour les Industries Culturelles et Créatives (ICC). (page 20 du programme 2014)

 Développer un espace de congrès. (page 20 du programme 2014)

 La cour d’honneur sera ouverte au public. (page 20 du programme 2014)

 Des jardins assureront le lien avec le Doubs. (page 20 du programme 2014)

 Des cheminements piétons seront ouverts pour plus de perméabilité entre Chamars et les Passages Pasteur.  (page 20 du programme 2014)

 Un embellissement de l’esplanade entre Saint Jacques et l’Arsenal sera réalisé afin de créer une grande place urbaine.  (page 20 du programme 2014)

 Des investissements publics et privés seront recherchés pour réaliser l’ensemble du programme.  (page 20 du programme 2014)

Conforter l’hôpital Jean minjoz, tête de réseau de la santé publique régionale

Besançon est aussi un pôle d’excellence de la lutte contre le cancer

 La poursuite de la coopération avec les Centres Hospitaliers de Belfort, Montbéliard, Vesoul, Lons-leSaunier, Dole et Pontarlier reste une priorité. Le rôle régional du CHRU favorise la même qualité des soins à l’ensemble des Franc-Comtois quels que soien (page 20 du programme 2014)

 Soutien à la ligue contre le cancer. (page 20 du programme 2014)

 Création d’une Fondation à vocation économique pour la recherche en faveur de la lutte contre le cancer. (page 20 du programme 2014)

 Création de Bio-innovation dédiée à la médecine du futur sur les Hauts du Chazal. (page 20 du programme 2014)

 L’e-santé (télé médecine, nouvelles technologies appliquées à la santé) est une opportunité pour développer une filière du numérique de la santé. Un bâtiment lui sera dédié à TEMIS Santé aux Hauts du Chazal.  (page 20 du programme 2014)

 Soutien à la « Maison des Familles » implantée à Jean Minjoz. (page 20 du programme 2014)

Soutenir l’enseignement supérieur, l’université et la recherche

Besançon capitale universitaire

 L’Université est un lieu essentiel d’ascenseur social. La politique de l’enseignement supérieur et de la recherche sera transférée à l’Agglomération sous la responsabilité d’un Vice-Président. Cela est essentiel pour la place de Besançon dans le paysage universitaire (page 21 du programme 2014)

 Nécessité que l’Université reste pluridisciplinaire dans ses formations et dans sa recherche. (page 21 du programme 2014)

 Soutien à l’ensemble des filières et à l’excellence des laboratoires de recherche. (page 21 du programme 2014)

 Implantation du siège de la communauté d’universités et d’établissements (CUE) FrancheComté/Bourgogne à Besançon avec le soutien de la ville et de l’agglomération. (page 21 du programme 2014)

 Mise à disposition par la ville d’un lieu pour la maison des chercheurs. (page 21 du programme 2014)

 Dans le cadre des réformes en cours, et comme Jean-Louis Fousseret s’y est engagé, nous resterons fortement mobilisés auprès de tous les acteurs pour conserver et développer ce potentiel. C’est indispensable pour l’attractivité, le développement économique (page 21 du programme 2014)

La ville soutient les efforts de modernisation du campus pour le confort et la qualité de vie des étudiants

 Mise en place d’une conférence locale de la vie étudiante (instance de dialogue avec les étudiants pour accroître leur rôle dans la ville). (page 21 du programme 2014)

 étude en lien avec l’état et l’Université d’un espace dédié à la lecture et à l’apprentissage de tous les savoirs, regroupant bibliothèque universitaire et bibliothèque municipale dans le cadre de la restructuration de Saint Jacques-Arsenal. (page 21 du programme 2014)

 Poursuite du soutien au développement et à la modernisation de l’ensemble des trois campus pour y trouver des logements confortables, des commerces, des restaurants, la culture, le sport. Nous voulons créer une véritable hospitalité universitaire. (page 21 du programme 2014)

 Création de « TEMIS environnement » sur le site de la Bouloie avec l’implantation d’un jardin des savoirs et de la découverte permettant au public d’être en contact avec les chercheurs et leurs travaux, y découvrir les sciences. (page 21 du programme 2014)

 Restructuration du campus de l’Arsenal, en articulation avec le nouveau Saint Jacques. (page 21 du programme 2014)

 Desserte des trois campus par des transports en commun performants: tramway centre-ville et Hauts du Chazal, Bus à Haut Niveau de Service pour la Bouloie. (page 21 du programme 2014)

 Participation financière à la création du Resto U des Hauts du Chazal pour l’UFR médecine pharmacie. (page 21 du programme 2014)

 Soutien au dispositif vélo campus et à son développement sur la Bouloie et sur les Hauts du Chazal. (page 21 du programme 2014)

Tourisme & Rayonnement

Capitaliser sur le tourisme

Besançon ville d’accueil de congrès : développer le tourisme et les congrès, c’est soutenir l’activité économique

 Création d’un salon du made in Franche-Comté made in France. (page 19 du programme 2014)

 Soutien matériel et financier pour l’organisation de congrès à Besançon : mise en commun de moyens de marketing et de promotion. (page 19 du programme 2014)

 Aide à l’installation de jeunes talents de la gastronomie. (page 19 du programme 2014)

 Au service des professionnels, l’office du tourisme deviendra autonome. Il restera fortement soutenu par la Ville et le Grand Besançon. (page 19 du programme 2014)

 Développement du tourisme d’affaires en créant des pass spécifiques. (page 19 du programme 2014)

 Faire des Bisontins des ambassadeurs de leur ville en diffusant une mallette électronique pour la promotion de la ville (clé USB). (page 19 du programme 2014)

 Autocaristes : création d'une aire de parking. (page 19 du programme 2014)

 Autocaristes : création d'une salle d'accueil pour les chauffeurs. (page 19 du programme 2014)

Développement du tourisme vert

 Valorisation de la vélo-route avec des « haltes-vélo aménagées ». (page 19 du programme 2014)

 Valorisation de la vélo-route avec des parcours nature dans la ville et dans toute l’agglomération avec les associations. (page 19 du programme 2014)

 Après la création du port fluvial de la Cité des Arts, poursuite de la mise en valeur du Doubs : création d’une plage publique. (page 19 du programme 2014)

 Après la création du port fluvial de la Cité des Arts, poursuite de la mise en valeur du Doubs : aménagement d'embarcadères.  (page 19 du programme 2014)

Tourisme culturel et patrimonial

 Parcours culturel diffusé sur l’ensemble de la ville. (page 19 du programme 2014)

 Création d’un ticket unique : « pass culture ».  (page 19 du programme 2014)

 Création d’un parcours Unesco réunissant la Citadelle et les sites classés de Franche-Comté et de Suisse en partenariat avec les acteurs du tourisme. (page 19 du programme 2014)

 Après la Maison Victor Hugo, la Maison Colette réhabilitée sera transformée en maison d’hôtes, accueillant des écrivains en résidence. (page 19 du programme 2014)

 En s’appuyant sur la notoriété internationale du concours de jeunes chefs d’orchestre, nous déclinerons une série d’actions de promotion de la ville et du Grand Besançon. (page 19 du programme 2014)

 Création d’une grande bourse d’horlogerie annuelle (vente de montres d’occasion, livres d’horlogerie, spectacles sur le thème du temps) dans la cour du palais Granvelle et du Musée du Temps. (page 19 du programme 2014)

 Remise en service du « Petit train » pour accéder à la Citadelle, en passant par le centre-ville. (page 19 du programme 2014)

 Création d’un « festival jeune » public pour les familles. (page 19 du programme 2014)

Solidarité & Handicap

Tisser de plus en plus de liens avec les aînés

 Favoriser le vivre à domicile des personnes âgées en renforçant les différents services d’aide à la personne : soins. (page 25 du programme 2014)

 Favoriser le vivre à domicile des personnes âgées en renforçant les différents services d’aide à la personne : portage de repas. (page 25 du programme 2014)

 Favoriser le vivre à domicile des personnes âgées en renforçant les différents services d’aide à la personne : veille et prévenance (plan canicule et grand froid, lutte contre la solitude). (page 25 du programme 2014)

 Prendre en compte le vieillissement dans toutes les politiques municipales : logement. (page 25 du programme 2014)

 Prendre en compte le vieillissement dans toutes les politiques municipales : transports et voirie. (page 25 du programme 2014)

 Prendre en compte le vieillissement dans toutes les politiques municipales : culture et sport. (page 25 du programme 2014)

 Conforter la maison des Seniors dans ses missions, notamment pour faciliter les sorties et la vie sociale des personnes âgées (activités, visites, rencontres, courses, accompagnement, information, etc.) (page 25 du programme 2014)

 Développer la veille de proximité et les actions en direction des familles et des aidants. (page 25 du programme 2014)

 Rompre l’isolement, en organisant des lieux et des temps de rencontre (rendez-vous de l’âge, forum du handicap, raid handi-forts, marche intergénérationnelle).  (page 25 du programme 2014)

 Développer des solidarités de proximité et des liens intergénérationnels. (page 25 du programme 2014)

 Définir et appliquer des systèmes d’évaluation de l’action sociale pour mieux croiser l’efficacité, la pertinence, la mesure et l’impact de nos actions. (page 25 du programme 2014)

Développer l’autonomie et l’insertion des personnes en situation de handicap

 Accompagner les personnes vers l’autonomie. (page 25 du programme 2014)

 Maintenir un service d’aide à la personne de qualité, par des actions de prévention développées, en associant les bénéficiaires (comité des usagers). (page 25 du programme 2014)

 En lien avec les associations, tendre à l’accessibilité universelle : faciliter à tout Bisontin l’accès aux commerces, services, locaux municipaux, lieux de loisirs, de culture et de sport, transports en commun. (page 25 du programme 2014)

 Développer les logements adaptés tant pour les personnes âgées que pour les personnes atteintes de handicap et le logement intergénérationnel. (page 25 du programme 2014)

 Proposer un plan de la ville, de ses services et de ses monuments en braille. (page 25 du programme 2014)

 Développer l’installation de boucles magnétiques pour les malentendants. (page 25 du programme 2014)

 Terminer la sonorisation des carrefours à feux pour les malvoyants. (page 25 du programme 2014)

 Mise aux normes des bâtiments et voiries pour les personnes à mobilité réduite. (page 25 du programme 2014)

Lutter contre la précarité et l’exclusion

 Renforcer la proximité avec les habitants en s’appuyant sur les Antennes Sociales de Quartier du CCAS, les structures et les acteurs du territoire. (page 25 du programme 2014)

 Assurer la prévention pour que chacun accède, selon ses droits, aux aides légales et, selon ses besoins, aux droits fondamentaux : accès aux soins, à l’hébergement, à l’alimentation, à l’eau nécessaire à la vie... (page 25 du programme 2014)

 Accompagner les personnes en difficultés et en particulier les familles monoparentales en proposant des dispositifs adaptés en parcours logement, réduction de la facture énergétique, aide à la gestion du budget et à la réalisation de projets, accès à la culture... (page 25 du programme 2014)

 S’appuyer sur des partenariats avec les associations, les bailleurs sociaux publics et privés, les organismes d’état, les collectivités territoriales pour agir en complémentarité et accentuer la portée de nos actions. (page 25 du programme 2014)

 Lutter contre la précarité énergétique. (page 25 du programme 2014)

Faire de l’égalité un droit fondamental

Combattre la persistance des inégalités et des discriminations

 Création au sein de l’équipe municipale d’une délégation des droits des femmes. (page 26 du programme 2014)

 Choisir de désigner autant d’hommes que de femmes en tant que Vice-Président(e)s représentant(e)s la Ville à l’Agglomération : une initiative dont nous sommes fiers. (page 26 du programme 2014)

 Respecter l’égalité homme/femme au sein de l’administration municipale, et promouvoir en tant qu’employeur la mixité professionnelle dans les différents métiers au sein des services. (page 26 du programme 2014)

 Promouvoir la parité dans toutes les instances consultatives de la Ville et du Grand Besançon. (page 26 du programme 2014)

 Agir en partenariat avec l’ensemble des associations et acteurs œuvrant dans le champ de la lutte contre les discriminations sous toutes leurs formes et leur apporter un soutien logistique lors de journées symboliques. (page 26 du programme 2014)

 Agir au cœur des quartiers pour améliorer l’accès à l’emploi et ainsi faire reculer le chômage pour permettre à chacun de vivre dignement : rendez-vous de l’emploi, projets de points-emplois de proximité... (page 26 du programme 2014)

 Lutter contre toute forme de violence envers les femmes et poursuivre le soutien aux actions d’éducation et de prévention. (page 26 du programme 2014)

 Soutenir les actions associatives dans le champ de la laïcité, seul espace possible pour que chacun puisse exercer librement son choix de croire et pratiquer sa religion, tout comme de ne pas croire. (page 26 du programme 2014)

 Améliorer, dans le dialogue avec les associations, les conditions d’accessibilité aux personnes handicapées, non seulement dans le cadre de la loi de 2005, mais également dans tous les moments de la vie quotidienne. (page 26 du programme 2014)

Continuer le soutien à nos associations

Le tissu social, la citoyenneté : clés de voûte de la vie bisontine

 Dès 2014 organisation d’une nouvelle consultation sur les attentes des associations (page 26 du programme 2014)

 Le renouvellement et la formation des bénévoles : une priorité du Service Vie associative. (page 26 du programme 2014)

 La création d’un portail Internet unique, annuaire des activités pour les associations. (page 26 du programme 2014)

 Le « forum des associations » sera repensé pour faire de cet événement important une rencontre entre le grand public et le monde associatif. (page 26 du programme 2014)

 Le maintien des soutiens financier et humain aux associations : prêt de matériel, communication, formation... (page 26 du programme 2014)

 Rénovation de la Maison du Peuple à Battant. (page 26 du programme 2014)

Promouvoir l’innovation sociale et l’insertion professionnelle

Soutien à l’économie sociale et solidaire

 Création d’un incubateur d’économie sociale et solidaire, important réservoir d’emplois. (page 27 du programme 2014)

 Développement de l’économie circulaire (réparation, recyclage) permettant de donner une nouvelle vie aux objets et matériaux. (page 27 du programme 2014)

 Création d’un garage participatif pour que chacun puisse réparer sa voiture dans des lieux adaptés plutôt que sur des parkings. (page 27 du programme 2014)

 Développement d’une agriculture de proximité : jardins et zones de plein champ, marchés paysans, produits bio dans les restaurants scolaires, implantation de jardins partagés dans les quartiers. (page 27 du programme 2014)

Insertion professionnelle

 Création d’un point de proximité dans les quartiers. (page 27 du programme 2014)

 Application des clauses d’insertion dans les marchés publics au-delà des normes réglementaires. (page 27 du programme 2014)

 Pérennisation de la Mission locale, pour trouver des solutions de formation et d’emploi pour les jeunes. (page 27 du programme 2014)

 Facilitation de l’obtention de stages en entreprise et en collectivité ainsi que l’insertion professionnelle des jeunes. (page 27 du programme 2014)

 Soutien aux entreprises d’insertion, actrices essentielles du retour à l’emploi, pour celles et ceux qui en sont les plus éloignés. (page 27 du programme 2014)

 Favoriser les projets de Sociétés de Coopérative Ouvrière (SCOP) ou d’intérêt collectif (SCIC). (page 27 du programme 2014)

 Renforcement du partenariat avec les clubs FACE (Fondation pour Agir contre l’Exclusion) qui mobilisent les dirigeants d’entreprises ayant une volonté d’engagement citoyen. (page 27 du programme 2014)

 Poursuite du dispositif « Rendez-vous de l’emploi » dans les quartiers. (page 27 du programme 2014)

Faciliter vos déplacements d’une manière responsable

Bus + tramway, des transports en commun accessibles à tous

 Accessibilité renforcée des transports en commun et des cheminements aux personnes à mobilité réduite et à toute personne en situation de handicap. (page 33 du programme 2014)

Éducation & Enfance

Favoriser la réussite éducative et l’éducation populaire

Un projet en concertation avec les parents, les équipes éducatives et les associations

 Le projet entend articuler les activités inscrites dans le temps scolaire et les activités périscolaires organisées par la Ville. Il sera l’occasion de mettre en réseau les ressources du territoire : associations, clubs et équipements. (page 24 du programme 2014)

 À partir de septembre 2014, respectueux de la concertation engagée avec les parents et les enseignants, nous organiserons la semaine scolaire sur la base de quatre journées identiques de 5h15 de classe (8h30-11h45 / 13h45-15h45). Les enfants auront aussi  (page 24 du programme 2014)

 Des accueils seront ouverts le matin à partir de 7h30, le soir de 15h45 à 18h (avec possibilité de départs échelonnés), et le mercredi de 11h30 à 12h30. La gratuité sera maintenue. (page 24 du programme 2014)

 La pause méridienne, d’une durée de deux heures, permettra aux enfants de déjeuner en tranquillité et, pour les plus jeunes, de débuter la sieste. (page 24 du programme 2014)

 Les parcours culturels et sportifs proposés sur le temps scolaire, en lien avec les projets d’école, seront des éléments importants de notre politique. (page 24 du programme 2014)

 La période 2014-2015 restera un temps de concertation et de construction du projet éducatif de territoire qui permettra de prendre en compte l’évolution des dispositifs liés à l’éducation prioritaire et pourrait concerner certains quartiers de notre ville (page 24 du programme 2014)

 L’équipement des écoles et des élèves sera poursuivi et permettra de favoriser l’entrée dans l’école numérique. (page 24 du programme 2014)

 Le programme de réussite éducative (PRE) sera maintenu. (page 24 du programme 2014)

 Nous avons la volonté d’aller plus loin en proposant des activités de loisirs sur le temps périscolaire qui permettent à l’enfant de renforcer le plaisir d’apprendre tout en respectant ses rythmes. (page 24 du programme 2014)

Des écoles rénovées et sécurisées

 Poursuite de la mise aux normes de nos écoles, en particulier avec l’adaptation aux handicaps (exemple : un ascenseur à l’école Brossolette). (page 24 du programme 2014)

 Construction d’un groupe scolaire sur le bas du quartier des Vaîtes - Tristan Bernard. (page 24 du programme 2014)

 Rénovation de l’école Dürer à Planoise. (page 24 du programme 2014)

 Sécurisation des abords des écoles (zones limitées à 20 km/h). (page 24 du programme 2014)

De meilleures conditions d’accueil en crèche

 Étude d’horaires décalés dans certaines crèches pour s’adapter aux besoins des familles. (page 24 du programme 2014)

 Projet innovant de rapprochement crèche-école pour les 2-3 ans avec un site unique et un projet pédagogique partagé. (page 24 du programme 2014)

 Mise en place de conseils de parents. (page 24 du programme 2014)

Culture & Sport

Diffuser la culture pour tous

Un soutien accru aux acteurs locaux

 Création d’un grand événement culturel, populaire et festif en s’appuyant sur le travail et le talent des associations et acteurs culturels locaux. (page 28 du programme 2014)

 Une part significative du programme des maisons de quartiers sera consacrée à l’éducation artistique. (page 28 du programme 2014)

 Le soutien au Cirque Plume, acteur international reconnu dans les arts du cirque, sera confirmé. (page 28 du programme 2014)

 Le soutien à la Rodia qui devient une SMAC de référence nationale, sera confirmé. (page 28 du programme 2014)

 Des moyens nouveaux seront attribués au Bastion, acteur structurant des musiques actuelles, et à l’initiation aux pratiques amateurs. (page 28 du programme 2014)

 Livraison du Musée des Beaux-arts et d’Archéologie entièrement rénové en 2017.  (page 28 du programme 2014)

 Les activités culturelles seront des axes forts des temps scolaires et périscolaires. (page 28 du programme 2014)

Des événements et des rendez-vous

 Affirmation d’une volonté en direction du jeune public, création d’un festival jeune public festif en direction des familles et des scolaires. (page 28 du programme 2014)

 L’Orchestre Victor Hugo Franche-Comté accentuera la sensibilisation du jeune public et rayonnera dans les quartiers. (page 28 du programme 2014)

 Nouvelle politique d’exposition hors les murs du Musée des Beaux-arts et d’archéologie et du Musée du Temps.  (page 28 du programme 2014)

 Organisation d’un rendez-vous annuel entre les artistes et le monde de l’entreprise, pour faire émerger des actions de mécenat. (page 28 du programme 2014)

Un patrimoine et des lieux pour la création

 Un lieu nouveau sera dédié à l’expérimentation, à l’expression artistique : musique, danse, théâtre, arts plastiques en complément de la fabrique culturelle. Il pourra être géré par une association. (page 28 du programme 2014)

 Amélioration de la qualité acoustique d’une salle pour la diffusion de musique symphonique. (page 28 du programme 2014)

 Confirmation de la Citadelle comme lieu d’interprétation de l’art fortifié et de l’œuvre de Vauban, et lieu de diffusion culturelle et de réception. (page 28 du programme 2014)

 Réalisation d’une nouvelle muséographie du Musée de la Résistance et de la Déportation. (page 28 du programme 2014)

 Le Jardin botanique sera déplacé dans le Parc de l’Observatoire, lieu de culture scientifique et technique. (page 28 du programme 2014)

 Le recensement du patrimoine urbain sera élargi. Les Conseils Consultatifs des Habitants (CCH), les associations de quartiers ainsi que les associations locales de sauvegarde du patrimoine et le Conseil des Sages seront associés à cette démarche.  (page 28 du programme 2014)

 Les maisons de quartier, les MJC, lieux de brassage des cultures, seront confortées dans leur fonctionnement et leurs locaux. (page 28 du programme 2014)

 La Tour de la Pelote sera réhabilitée. (page 28 du programme 2014)

 La conservation et la valorisation du Patrimoine Vauban inscrit à l’UNESCO seront poursuivies. (page 28 du programme 2014)

Promouvoir le sport à tous les niveaux

Le soutien aux clubs et aux sportifs

 Poursuite de l’accompagnement financier de l’ensemble des clubs dont les clubs de haut niveau. (page 29 du programme 2014)

 Aides conditionnées à la gestion saine des clubs et à l’exercice d’un contrôle budgétaire rigoureux. (page 29 du programme 2014)

 Bonus financier aux associations développant des sections handisports.  (page 29 du programme 2014)

 Poursuite des contrats d’ambassadeurs pour les jeunes sportifs en devenir, afin de leur permettre d’envisager au mieux leur carrière. (page 29 du programme 2014)

 Besançon accueillera de grands événements sportifs et imaginera de nouveaux rendez-vous. (page 29 du programme 2014)

 Les activités sportives seront des axes forts des activités scolaires et périscolaires qui s’appuieront sur les associations et les clubs. (page 29 du programme 2014)

Des événements sportifs

 Organisation de la soirée des talents du Grand Besançon où sportifs, clubs, associations et monde de l’économie seront conviés.  (page 29 du programme 2014)

 Organisation d’un événement permettant à tous les clubs de présenter leurs activités à de futurs pratiquants. (page 29 du programme 2014)

 Création d’un salon du sport et des activités sportives et de loisir en lien avec les partenaires du sport. (page 29 du programme 2014)

 Mise en place tous les 2 ans des « jeux de la jeunesse », en lien avec les associations et les fédérations : un grand rendez-vous pour l’ensemble des enfants de CM1-CM2 organisé avec les parents et les grands-parents, les enseignants et les éducateurs spo (page 29 du programme 2014)

Des infrastructures modernisées et de nouveaux équipements créés

 Création d’un espace couvert dédié aux sports de glisse et sports urbains (skate, rollers, BMX). (page 29 du programme 2014)

 Soutien à la création d’un anneau cycliste porté par une structure associative. (page 29 du programme 2014)

 Étude d’un gymnase multisport complémentaire au Palais des Sports.  (page 29 du programme 2014)

 Fin de la rénovation du complexe des Orchamps (pôle rugby), transformation en synthétique du terrain de foot. (page 29 du programme 2014)

 Reconversion d’un vaste bâtiment aux Torcols (pour la pratique du badminton, du « futsal », des activités seniors). (page 29 du programme 2014)

 Soutien à l’association Entre-Temps pour la création d’une nouvelle salle d’escalade de niveau national. (page 29 du programme 2014)

 Étude d’opportunité et de faisabilité d’un complexe aquatique et ludique et d’une base nautique sur le secteur d’Osselle avec le Grand Besançon. (page 29 du programme 2014)

 Rénovation de la piscine de Chalezeule, maintien du soutien au bassin du SNB, véritable piscine du centre ville. (page 29 du programme 2014)

 Rénovation du boulodrome. (page 29 du programme 2014)

 Achèvement de la réfection du complexe sportif du Rosemont. (page 29 du programme 2014)

 Mise en place d’une zone dédiée aux sports de plein air (parapente, VTT, accrobranche, escalade) sur une des collines de Besançon. (page 29 du programme 2014)

Démocratie & Services publics

Charte d'engagement exemplarité, éthique, rigueur

Maîtrise de la fiscalité et de l’endettement

 Pour alléger le budget des ménages et préserver le pouvoir d’achat, l’équipe s’engage à ne pas augmenter le taux des impôts locaux. (page 7 du programme 2014)

 Pour alléger le budget des ménages et préserver le pouvoir d’achat, l’équipe s’engage à maintenir l’endettement de la collectivité à un niveau inférieur à la moyenne nationale des collectivités de même taille. (page 7 du programme 2014)

Non-cumul des mandats

 Pour se consacrer pleinement à la Ville et la Communauté d’Agglomération du Grand Besançon (CAGB) le mandat de Maire - Président ne pourra se cumuler avec un mandat parlementaire ou de membre d’un exécutif d’une autre collectivité territoriale.  (page 7 du programme 2014)

 Les adjoints au Maire ne pourront cumuler leur mandat avec celui de parlementaire ou de Vice-Président de la Communauté d’Agglomération du Grand Besançon, du Conseil général ou du Conseil régional, lors du renouvellement de ces assemblées. (page 7 du programme 2014)

Participation assidue aux instances communales et communautaires

 Il est fait obligation à chacun de participer à toutes les séances du conseil municipal, du conseil d’agglomération, des bureaux respectifs. En cas d’absences injustifiées et répétées un prélèvement sera opéré sur les indemnités versées en vertu des dispositions du règlement intérieur du Conseil municipal. (page 7 du programme 2014)

Mise en place d’un exécutif réduit

 Pour contribuer à l’effort collectif et faciliter le travail au sein d’une équipe resserrée, le nombre d’adjoints au Maire sera réduit à 16 (au lieu de 21) (page 7 du programme 2014)

 Pour contribuer à l’effort collectif et faciliter le travail au sein d’une équipe resserrée, le nombre des Vice-Présidents de la CAGB à 15 au lieu de 29.  (page 7 du programme 2014)

Transparence sur le patrimoine

 Pour permettre une totale transparence de la vie publique, le Maire et Président de la Communauté d’agglomération, les adjoints et les Vice-Présidents doivent "exercer leurs fonctions avec dignité, probité et intégrité et veiller à prévenir ou à faire cesser tout conflit d'intérêts". (page 7 du programme 2014)

Publication des évaluations des politiques publiques

 Afin de rendre compte aux citoyens, les évaluations des politiques publiques réalisées par la ville seront rendues publiques et un bilan de mi-mandat sera présenté aux Bisontines et Bisontins en 2017.  (page 7 du programme 2014)

Sobriété dans les déplacements

 Les membres de l’équipe municipale privilégieront les outils les moins coûteux et les plus sobres vis-à-vis de l’empreinte écologique, en particulier en matière de transports.  (page 7 du programme 2014)

 Chaque déplacement extérieur fera par ailleurs l’objet d’un compte rendu systématique et détaillé dont le Maire et l’Adjoint chargé de la coordination des élus seront destinataires.  (page 7 du programme 2014)

Préserver le pouvoir d’achat, maîtriser les dépenses publiques

Une fiscalité maîtrisée : pas d’augmentation des taux des impôts locaux durant tout le mandat

 Recours à des emprunts éthiques. (page 10 du programme 2014)

 Mutualisation des services avec le Grand Besançon. (page 10 du programme 2014)

 Réduction du nombre d’adjoints, 16 au lieu de 21 et du nombre de Vice-Présidents, 15 au lieu de 29. (page 10 du programme 2014)

 Recours à des partenariats multiples pour optimiser l’investissement public et continuer à développer notre territoire. (page 10 du programme 2014)

 Étude pour de nouveaux services en régie comme c’est le cas pour l’eau (la moins chère de France) le chauffage urbain, les transports par exemple. (page 10 du programme 2014)

 Groupements de commandes ville/agglomération et autres collectivités pour baisser les coûts d’achats. (page 10 du programme 2014)

 Progressivité des tarifs de l’eau avec une tranche gratuite pour tous les ménages. (page 10 du programme 2014)

 Un accompagnement sera proposé aux gros consommateurs d'eau (exemple : les entreprises et les établissements publics) pour une réduction de leur consommation.  (page 10 du programme 2014)

 Depuis plusieurs années, nous avons réduit les frais de fonctionnement du budget municipal. Nous continuerons ces efforts, tout en maintenant un niveau élevé d’investissements et des services publics de qualité. (page 10 du programme 2014)

 Promettre de réduire les impôts serait un mensonge et ne pourrait se faire sans tour de passepasse. Nous nous refusons de transférer au privé des grands services publics, de supprimer des services à la population ou d’augmenter la dette de la Ville. (page 10 du programme 2014)

Associer les Bisontins aux décisions

 Intensification des rencontres élus-habitants de quartiers sur le terrain afin de relever, sur place, les problèmes quotidiens (un quartier par mois).  (page 13 du programme 2014)

 Possibilité pour chaque Conseil Consultatif d’Habitants (CCH) de s’autosaisir, annuellement, d’un sujet d’intérêt général. (page 13 du programme 2014)

 Organisation de forums thématiques annuels pour favoriser l’expression des citoyens, rencontres avec les élus, les acteurs économiques, culturels, et institutionnels. (page 13 du programme 2014)

 Possibilité de référendum d’initiative locale sur tout sujet d’intérêt local à partir d’un seuil de 10 % des électeurs inscrits sur la liste électorale. (page 13 du programme 2014)

 Implication des Conseils Consultatifs d’Habitants (CCH), comités de quartiers et associations, lors de la mise en place ou la rénovation d’un équipement de proximité. (page 13 du programme 2014)

 Instauration d’ateliers citoyens destinés à associer les habitants aux transformations de leur ville (opération Saint Jacques, îlot pompiers, etc). (page 13 du programme 2014)

Poursuivre les synergies ville et Grand Besançon

 La Ville proposera au Conseil communautaire la poursuite de la mutualisation des compétences et des services quand il y aura un intérêt partagé. (page 16 du programme 2014)

 Une direction générale unique des services seracréée pour plus d’efficacité. (page 16 du programme 2014)

 Des locaux communs pour la Ville et l’Agglomération seront recherchés. (page 16 du programme 2014)

 Des actions concrètes : un seul magazine d’information ville-agglo, une seule cérémonie de vœux. (page 16 du programme 2014)

 Nous voulons renforcer les liens et les coopérations pour que les grands projets, les politiques structurantes comme l’enseignement supérieur, la recherche, l’aménagement du territoire, le développement économique etc. soient traités à la bonne échelle territoriale (page 16 du programme 2014)

Maintenir de grands services publics et privés

 Ils sont indispensables pour maintenir le statut de Besançon comme capitale régionale. Pour cela nous devons encore amplifier des actions de promotion dans notre ville auprès des décideurs nationaux. (page 19 du programme 2014)

 Nous agirons pour le maintien des grandes directions du secteur public et privé en proposant des conditions d’installation performantes et optimisées sur le site Viotte (page 19 du programme 2014)

 Nous continuerons à intervenir auprès de l’État, pour maintenir les effectifs de l’armée qui représente 6000 emplois (maintien obtenu par le Maire). (page 19 du programme 2014)

Conforter l’hôpital Jean minjoz, tête de réseau de la santé publique régionale

Besançon est aussi un pôle d’excellence de la lutte contre le cancer

 La poursuite de la coopération avec les Centres Hospitaliers de Belfort, Montbéliard, Vesoul, Lons-leSaunier, Dole et Pontarlier reste une priorité. Le rôle régional du CHRU favorise la même qualité des soins à l’ensemble des Franc-Comtois quels que soien (page 20 du programme 2014)

 Soutien à la ligue contre le cancer. (page 20 du programme 2014)

 Création d’une Fondation à vocation économique pour la recherche en faveur de la lutte contre le cancer. (page 20 du programme 2014)

 Création de Bio-innovation dédiée à la médecine du futur sur les Hauts du Chazal. (page 20 du programme 2014)

 L’e-santé (télé médecine, nouvelles technologies appliquées à la santé) est une opportunité pour développer une filière du numérique de la santé. Un bâtiment lui sera dédié à TEMIS Santé aux Hauts du Chazal.  (page 20 du programme 2014)

 Soutien à la « Maison des Familles » implantée à Jean Minjoz. (page 20 du programme 2014)

Soutenir l’enseignement supérieur, l’université et la recherche

Besançon capitale universitaire

 L’Université est un lieu essentiel d’ascenseur social. La politique de l’enseignement supérieur et de la recherche sera transférée à l’Agglomération sous la responsabilité d’un Vice-Président. Cela est essentiel pour la place de Besançon dans le paysage universitaire (page 21 du programme 2014)

 Nécessité que l’Université reste pluridisciplinaire dans ses formations et dans sa recherche. (page 21 du programme 2014)

 Soutien à l’ensemble des filières et à l’excellence des laboratoires de recherche. (page 21 du programme 2014)

 Implantation du siège de la communauté d’universités et d’établissements (CUE) FrancheComté/Bourgogne à Besançon avec le soutien de la ville et de l’agglomération. (page 21 du programme 2014)

 Mise à disposition par la ville d’un lieu pour la maison des chercheurs. (page 21 du programme 2014)

 Dans le cadre des réformes en cours, et comme Jean-Louis Fousseret s’y est engagé, nous resterons fortement mobilisés auprès de tous les acteurs pour conserver et développer ce potentiel. C’est indispensable pour l’attractivité, le développement économique (page 21 du programme 2014)

La ville soutient les efforts de modernisation du campus pour le confort et la qualité de vie des étudiants

 Mise en place d’une conférence locale de la vie étudiante (instance de dialogue avec les étudiants pour accroître leur rôle dans la ville). (page 21 du programme 2014)

 étude en lien avec l’état et l’Université d’un espace dédié à la lecture et à l’apprentissage de tous les savoirs, regroupant bibliothèque universitaire et bibliothèque municipale dans le cadre de la restructuration de Saint Jacques-Arsenal. (page 21 du programme 2014)

 Poursuite du soutien au développement et à la modernisation de l’ensemble des trois campus pour y trouver des logements confortables, des commerces, des restaurants, la culture, le sport. Nous voulons créer une véritable hospitalité universitaire. (page 21 du programme 2014)

 Création de « TEMIS environnement » sur le site de la Bouloie avec l’implantation d’un jardin des savoirs et de la découverte permettant au public d’être en contact avec les chercheurs et leurs travaux, y découvrir les sciences. (page 21 du programme 2014)

 Restructuration du campus de l’Arsenal, en articulation avec le nouveau Saint Jacques. (page 21 du programme 2014)

 Desserte des trois campus par des transports en commun performants: tramway centre-ville et Hauts du Chazal, Bus à Haut Niveau de Service pour la Bouloie. (page 21 du programme 2014)

 Participation financière à la création du Resto U des Hauts du Chazal pour l’UFR médecine pharmacie. (page 21 du programme 2014)

 Soutien au dispositif vélo campus et à son développement sur la Bouloie et sur les Hauts du Chazal. (page 21 du programme 2014)

Impulser une ville connectée et intelligente : la smart city

 Création d’un espace (professionnels et particuliers), afin de développer la net économie et l’émergence d’un espace créatif et numérique. (page 35 du programme 2014)

 Création d’une « Maison du numérique » qui sera un espace d’échanges et d’innovations où se retrouveront collectivités, architectes, urbanistes, chercheurs, citoyens pour envisager une ville intelligente. (page 35 du programme 2014)

 Connexion gratuite sur des bornes Wi-fi, dans le cadre de la réglementation en vigueur, dans des espaces publics. (page 35 du programme 2014)

 Acquisition d’outils numériques pour mesurer et contrôler la gestion de l’énergie. (page 35 du programme 2014)

 Raccordement total de la ville en fibre optique chez l’habitant, achèvement prévu pour 2017. (page 35 du programme 2014)

 Une école numérique sera expérimentée sur le quartier de Planoise avant d’être généralisée sur la ville. (page 35 du programme 2014)

 Développement de l’e-santé : aide au diagnostic, échanges d’informations médicales entre un soignant en visite au domicile et les spécialistes: le numérique devient alors un support de santé publique.  (page 35 du programme 2014)

 Des espaces de travail partagés seront aménagés à proximité des deux Gares TGV (salles de réunion, bureaux temporaires, services aux entreprises.)  (page 35 du programme 2014)

 Développement en ligne des services offerts par la ville (e.administration). (page 35 du programme 2014)

 Open data : mise à disposition de ses données, par la Ville et l’Agglomération. (page 35 du programme 2014)

Écologie & Développement durable

Conforter l’hôpital Jean minjoz, tête de réseau de la santé publique régionale

Besançon est aussi un pôle d’excellence de la lutte contre le cancer

 La poursuite de la coopération avec les Centres Hospitaliers de Belfort, Montbéliard, Vesoul, Lons-leSaunier, Dole et Pontarlier reste une priorité. Le rôle régional du CHRU favorise la même qualité des soins à l’ensemble des Franc-Comtois quels que soien (page 20 du programme 2014)

 Soutien à la ligue contre le cancer. (page 20 du programme 2014)

 Création d’une Fondation à vocation économique pour la recherche en faveur de la lutte contre le cancer. (page 20 du programme 2014)

 Création de Bio-innovation dédiée à la médecine du futur sur les Hauts du Chazal. (page 20 du programme 2014)

 L’e-santé (télé médecine, nouvelles technologies appliquées à la santé) est une opportunité pour développer une filière du numérique de la santé. Un bâtiment lui sera dédié à TEMIS Santé aux Hauts du Chazal.  (page 20 du programme 2014)

 Soutien à la « Maison des Familles » implantée à Jean Minjoz. (page 20 du programme 2014)

Améliorer la santé au quotidien

 Poursuivre les actions de prévention : vaccinations gratuites. (page 27 du programme 2014)

 Poursuivre les actions de prévention : qualité des repas préparés par la Ville. (page 27 du programme 2014)

 Poursuivre les actions de prévention : campagnes d’hygiène nutritionnelle et dentaire dans les écoles. (page 27 du programme 2014)

 Poursuivre les actions de prévention : prévention anti UV. (page 27 du programme 2014)

 Poursuivre les actions de prévention : lutte contre toutes les addictions. (page 27 du programme 2014)

 Mener des campagnes de mesure pour la limitation de l’exposition aux ondes électromagnétiques (négociation avec les opérateurs dans le cadre d’une charte actée). (page 27 du programme 2014)

 Veiller au contrôle de la qualité de l’air par l’intermédiaire d’un organisme indépendant: ATMO. (page 27 du programme 2014)

 Actualiser et appliquer le plan de prévention contre le bruit. (page 27 du programme 2014)

 Permettre l’accès aux soins des plus démunis : soutien à la création d’une maison médicale animée bénévolement, ateliers de santé mentale, lits « halte soins santé » pour les sorties d’hospitalisation des plus démunis, soins infirmiers. (page 27 du programme 2014)

 Inciter aux déplacements à pied et à vélo. (page 27 du programme 2014)

 Lutter contre l’habitat indigne et insalubre en s’appuyant sur le service Hygiène-Santé. (page 27 du programme 2014)

Offrir des logements de qualité, diversifiés et adaptés à la transition énergétique

 Nos efforts de construction de logements, publics et privés, seront poursuivis. (page 32 du programme 2014)

 Un vaste plan sera conduit en lien avec les organismes logeurs avec l’objectif de la maîtrise des coûts, des loyers et des charges. (page 32 du programme 2014)

 Des solutions seront étudiées pour aider les copropriétés à réaliser des travaux d’économie d’énergie. (page 32 du programme 2014)

 Favoriser la construction de logements diversifiés à haute performance énergétique sur l’ensemble des quartiers pour maintenir la population sur Besançon et éviter l’étalement urbain. (page 32 du programme 2014)

 Encourager la mutation de l’ensemble du parc de logements publics pour de meilleures performances énergétiques et une réduction des charges. (page 32 du programme 2014)

 Engager des opérations de moyen et haut de gamme pour assurer la mixité sociale. (page 32 du programme 2014)

 Imaginer, dans différents quartiers de la ville, des maisons de ville et des petits collectifs peu consommateurs de terrain, qui répondent à une demande.  (page 32 du programme 2014)

 Encourager l’autopromotion, l’habitat participatif ou coopératif. (page 32 du programme 2014)

 Faciliter l’accès à la propriété des primo-accédants, en leur réservant une partie des nouveaux programmes. (page 32 du programme 2014)

 Développer la filière bois dans la construction. (page 32 du programme 2014)

 Réaliser des nouveaux quartiers : Vauban, dans le cadre d’un développement maîtrisé, en prise avec la demande du marché. (page 32 du programme 2014)

 Réaliser des nouveaux quartiers : Vaîtes, dans le cadre d’un développement maîtrisé, en prise avec la demande du marché. (page 32 du programme 2014)

 Réaliser des nouveaux quartiers : Planches-Relançons, dans le cadre d’un développement maîtrisé, en prise avec la demande du marché. (page 32 du programme 2014)

 Lutter contre l’érosion de la biodiversité urbaine et semi-naturelle. (page 32 du programme 2014)

 Les nouvelles opérations de logement seront éco-conçues afin de rechercher la plus faible consommation d’énergie, avec une démarche d’évaluation en coût global. (page 32 du programme 2014)

Baisser la consommation d’énergie

 Recherche de solutions innovantes de production de chaleur (géothermie, réseau de chaleur, procédés basse consommation...) pour la construction neuve. (page 32 du programme 2014)

 Aide à la réduction de la facture énergique des locataires par un plan d’isolation thermique négocié avec les organismes logeurs. (page 32 du programme 2014)

 « Compte Épargne Économie d’Énergie » permettant à chaque Bisontin qui réalise un investissement d’obtenir une gratification financière en retour, au travers de la vente mutualisée de CEE (certificat économie d’énergie). (page 32 du programme 2014)

 Articulation de nos aides avec celles des organismes d’État et des autres collectivités afin de mieux sensibiliser et accompagner les projets des particuliers.  (page 32 du programme 2014)

 Réduction de l’éclairage public là où c’est possible (par exemple sur la rocade).  (page 32 du programme 2014)

 Politique de sobriété des enseignes et panneaux publicitaires au niveau de l’agglomération. (page 32 du programme 2014)

Faciliter vos déplacements d’une manière responsable

Bus + tramway, des transports en commun accessibles à tous

 Pas de hausse des prix suite à la mise en service du tramway. (page 33 du programme 2014)

 Un même ticket bus et tramway sur l’ensemble du réseau Ginko et billettique unique, par carte, smartphone, intégrant à terme tramway+TER, tramway+vélocité.  (page 33 du programme 2014)

 Création d’un ticket de transport couplé avec des spectacles (parking - transport - spectacle). (page 33 du programme 2014)

 Complémentarité bus et tramway (de 5h à 1h du matin). (page 33 du programme 2014)

 Étude pour une modulation des tarifs de transports en commun en fonction du quotient familial des ménages en maintenant les gratuités actuelles. (page 33 du programme 2014)

 Mise en service d’une ligne supplémentaire en site propre, reliant la Bouloie et TEMIS depuis la gare Viotte, passant par le pôle sportif Léo Lagrange et le quartier de Montrapon.  (page 33 du programme 2014)

 Auto-partage amplifié, avec la mise à disposition de véhicules électriques et de bornes de recharge. (page 33 du programme 2014)

 Ouverture d’une maison de la mobilité encourageant les pratiques du co-voiturage, de l’auto-partage, des transports en commun, des déplacements à pied ou à vélo : offre de services tous modes de transport et articulation entre eux. (page 33 du programme 2014)

 Sécurisation des abords des écoles (zones limitées à 20 km/h). (page 33 du programme 2014)

 Ouverture de 2 nouvelles haltes ferroviaires : à Miserey-Salines en 2015. (page 33 du programme 2014)

 Ouverture de 2 nouvelles haltes ferroviaires : aux Portes de Vesoul, lors de la réalisation du parc d’activités prévu au nord de la ville. (page 33 du programme 2014)

 Mise en place d’une structure de veille destinée à sécuriser et fluidifier le trafic (PC Routier). (page 33 du programme 2014)

 Accessibilité renforcée des transports en commun et des cheminements aux personnes à mobilité réduite et à toute personne en situation de handicap. (page 33 du programme 2014)

Le vélo facilité en ville

 Modernisation et extension du réseau cyclable. (page 33 du programme 2014)

 Possibilité d’embarquer les vélos dans les tramways en dehors des heures de pointe. (page 33 du programme 2014)

 Création d’un atelier de réparation de vélos dans la maison de la mobilité. (page 33 du programme 2014)

Le stationnement plus pratique et plus intelligent

 Augmentation des capacités de stationnement (350 places dans la boucle avec les Passages Pasteur), 1 500 places en parkings relais aménagés et sécurisés. (page 33 du programme 2014)

 Système de parkings intelligents : aide au stationnement géré en temps réel indiquant les places libres y compris grâce aux smartphones. (page 33 du programme 2014)

 Continuité des tarifs résidents pour les habitants du centre-ville. (page 33 du programme 2014)

Des piétons mieux dans leur ville

 Réouverture de trajes, de passages en coeur de ville. (page 33 du programme 2014)

 Accompagnement piétonnier et en groupe des enfants sur le trajet de l’école. (page 33 du programme 2014)

 Sécurisation des parcours piétons. (page 33 du programme 2014)

 Campagne de sensibilisation sécurité « piétons-vélos-tramway ». (page 33 du programme 2014)

Développer les énergies renouvelables locales

 Étude du potentiel des nouvelles ressources en énergies renouvelables sur la ville et l’agglomération. (page 33 du programme 2014)

 Poursuite de l’installation d’équipements solaires sur les toitures des bâtiments publics. (page 33 du programme 2014)

 Doublement du nombre d’écoles chauffées au bois. (page 33 du programme 2014)

 Poursuite des aides aux particuliers s’équipant de chauffe-eau solaire. (page 33 du programme 2014)

Promouvoir l’apprentissage de nouveaux savoir-faire dans l’urbanisme et le logement

 Limitation de l’étalement urbain dans le cadre des opérations d’urbanisme. (page 34 du programme 2014)

 Implantation d’un pôle d’activités dédié aux industries vertes et à un artisanat renouvelé. (page 34 du programme 2014)

 Création d’une banque de matériaux pour les Bisontins, gérée par une structure d’insertion. (page 34 du programme 2014)

 Les bâtiments des nouveaux quartiers (les Vaîtes, Vauban, les Planches-Relançons) seront performants au plan énergétique et l’empreinte environnementale sera réduite. (page 34 du programme 2014)

Préserver l’environnement par une meilleure gestion des déchets

 Un seul four à l’usine d’incinération grâce à une bonne gestion des déchets(recyclage, compostage, limitation à la source). Maîtrise des coûts pour alléger le budget des ménages. (page 34 du programme 2014)

 Implantation de composteurs pour que chaque habitant puisse y accéder en moins de 5 minutes à pied. (page 34 du programme 2014)

 Étude pour la méthanisation des déchets alimentaires. (page 34 du programme 2014)

 Études pour la collecte sélective au centre-ville. (page 34 du programme 2014)

 Études pour la collecte des déchets de grand calibre : « les monstres ». (page 34 du programme 2014)

Poursuivre la coopération internationale et la coopération décentralisée

 Évolution des jumelages en amplifiant les coopérations universitaires, économiques et culturelles. (page 34 du programme 2014)

 Développer les relations avec la Suisse (Neuchâtel) et l’Allemagne (Fribourg).  (page 34 du programme 2014)

 Renforcer l’appui aux acteurs de la société civile par des appels à projets. (page 34 du programme 2014)

 Mutualiser avec les autres collectivités et la région les projets de coopération décentralisée. (page 34 du programme 2014)

 Valoriser le rayonnement de Besançon à l’étranger en s’appuyant sur le CLA et les acteurs économiques. (page 34 du programme 2014)

 Renforcer la démarche d’éducation au développement durable et solidaire en coordination avec les acteurs bisontins (semaine de la solidarité internationale, « J’agis pour ma planète »). (page 34 du programme 2014)

Impulser une ville connectée et intelligente : la smart city

 Création d’un espace (professionnels et particuliers), afin de développer la net économie et l’émergence d’un espace créatif et numérique. (page 35 du programme 2014)

 Création d’une « Maison du numérique » qui sera un espace d’échanges et d’innovations où se retrouveront collectivités, architectes, urbanistes, chercheurs, citoyens pour envisager une ville intelligente. (page 35 du programme 2014)

 Connexion gratuite sur des bornes Wi-fi, dans le cadre de la réglementation en vigueur, dans des espaces publics. (page 35 du programme 2014)

 Acquisition d’outils numériques pour mesurer et contrôler la gestion de l’énergie. (page 35 du programme 2014)

 Raccordement total de la ville en fibre optique chez l’habitant, achèvement prévu pour 2017. (page 35 du programme 2014)

 Une école numérique sera expérimentée sur le quartier de Planoise avant d’être généralisée sur la ville. (page 35 du programme 2014)

 Développement de l’e-santé : aide au diagnostic, échanges d’informations médicales entre un soignant en visite au domicile et les spécialistes: le numérique devient alors un support de santé publique.  (page 35 du programme 2014)

 Des espaces de travail partagés seront aménagés à proximité des deux Gares TGV (salles de réunion, bureaux temporaires, services aux entreprises.)  (page 35 du programme 2014)

 Développement en ligne des services offerts par la ville (e.administration). (page 35 du programme 2014)

 Open data : mise à disposition de ses données, par la Ville et l’Agglomération. (page 35 du programme 2014)



Quelques engagements par profil

Cliquez sur un profil pour afficher une brève sélection. Seul le classement thématique est exhaustif.

Famille

Favoriser la réussite éducative et l’éducation populaire

Des écoles rénovées et sécurisées

 Rénovation de l’école Dürer à Planoise. (page 24 du programme 2014)

4.958.251 € ont été votés le 9 mars 2017 pour une rénovation programmée entre 2017 et 2020. Le comité de pilotage du 23 mars 2016 a proposé un nouveau programme consolidé, avec un phasage des travaux envisagé sur 3 années scolaires (2017-2018 à 2019-2020), et une délocalisation de 4 classes durant cette période. Le nouveau programme intègre : 1 - des éléments techniques non prévus en 2013 : - mise en conformité des installations électriques, - mise en place d’une ventilation, - travaux de rénovation sur l’ensemble du groupe scolaire (sols et murs). 2 - des éléments fonctionnels : - un aménagement des locaux de l’ancienne crèche permettant de répondre à l’évolution des besoins : classe passerelle ou espace scolaire maternel ou espace périscolaire - la création d’une salle de classe en élémentaire par cloisonnement - le déplacement du cloisonnement de l’office du restaurant scolaire et - la redistribution de certains locaux entraîne un désamiantage des sols. Sur 4.958.251 €, 3.700.688 € sont à la charge de la Ville de Besançon. 18.000 € proviennent de la réserve parlementaire de la Députée, et 1.239.563 € de l'Union Européenne (FEDER).

Améliorer la santé au quotidien

 Poursuivre les actions de prévention : vaccinations gratuites. (page 27 du programme 2014)

Dans son dernier rapport annuel (2016), le service Hygiène Santé rappelle avoir réalisé 2.582 vaccinations sur l'année, au cours de 2 séances chaque semaine (lundi après-midi et mercredi matin) De plus, 11.942 conseils vaccinaux ont été envoyés dont 5.510 pour les enfants de 0 à 6 ans. Plus de 3.000 personnes ont été accueillies dans le service pour des conseils et des demandes d'informations. Rappelons enfin qu'au-delà de la vaccination, le service Hygiène-Santé s'occupe de nombreuses autres actions : la prévention via le Contrat Local de Santé, des ateliers santé ville dans tous les quartiers, des grandes campagnes (tabagisme, prévention solaire, nutrition, piqûres de tiques, ...) ou encore un soutien à de nombreuses associations. Notons aussi un rôle important quant à la salubrité et à la qualité de l'environnement (bruit, désinsectisation, désinfection, dératisation, champs életromagnétiques, etc).

Diffuser la culture pour tous

Un soutien accru aux acteurs locaux

 Livraison du Musée des Beaux-arts et d’Archéologie entièrement rénové en 2017.  (page 28 du programme 2014)

La rénovation de l'un de nos bijoux locaux — ouvert bien avant le Louvre — est un projet de plus de 10 millions d'euros, confié aux architectes du Cabinet Adelfo Scaranello. Cette rénovation complète va bien au-delà de la mise aux normes qu'elle opère, en augmentant significativement les surfaces d'exposition (50% d'espace supplémentaire), en concevant un tout nouveau parcours muséographique, en modifiant totalement les conditions d'éclairage pour redonner beaucoup plus de place à la lumière naturelle, ou encore en renouvelant totalement la politique d'exposition. Bien sûr, le bâtiment sera conforme aux dernières normes tant en matière d'incendie que d'accessibilité ou de performances thermiques. Le chantier est mené de manière propre, avec un soin tout particulier apporté à la gestion des déchets et à la limitation aussi grande que possible des nuisances aux riverains. Notons enfin que cette rénovation ne concerne pas que le bâtiment. Outre les nouvelles réserves mises en oeuvre pour stocker dans des conditions optimales nos collections (2.350 peintures de toutes tailles, près de 8.000 dessins, gravures et estampes, 800 sculptures, 2.000 objets d’art et 30.000 pièces archéologiques), ces travaux sont également l'occasion d'importantes restaurations des oeuvres et d'inventaires complets.

Garantir le droit à la sécurité de tous

Des mesures volontaristes, innovantes, équilibrées, concrètes

 Recrutements de policiers municipaux dédiésexclusivement à l’action de proximité, de jour et en soirée. (page 10 du programme 2014)

Conformément à ses engagements, l'équipe municipale a prévu le recrutement de nombreux agents supplémentaires, y compris dédiés exclusivement à de l'action de proximité. Lors du Conseil municipal du 19 janvier 2015 a été adoptée la "Stratégie municipale pour la tranquillité publique". Celle-ci a été la traduction concrète et détaillée des différentes mesures mises en oeuvre pour renforcer la tranquillité publique à Besançon. Un accroissement significatif du nombre de postes est évoqué, avec des efforts particuliers dirigés vers les ASVP dédiés au contrôle du stationnement, vers les VTTistes, vers la brigade circulation et sécurité routière, la brigade de proximité dans les quartiers, et le renforcement des patrouilles. Il faut également mettre cette délibération en lien avec deux autres décisions prises le même jour, d'une part avec une nouvelle convention entre la police municipale et les forces de sécurité de l'état et d'autre part avec le plan de prévention de la délinquance 2015-2017.

Conforter l’hôpital Jean minjoz, tête de réseau de la santé publique régionale

Besançon est aussi un pôle d’excellence de la lutte contre le cancer

 Soutien à la « Maison des Familles » implantée à Jean Minjoz. (page 20 du programme 2014)

La Ville de Besançon a soutenu cet espace à deux pas du CHRU Jean Minjoz, ouvert le 5 janvier 2015. Cet univers familial de 2.000 m2 se compose d’une partie nuit (33 chambres avec un total de 70 lits) avec buanderie à disposition, d’une partie jour avec cuisine, salons, bibliothèque, salle de relaxation avec un lien vers l’extérieur (patio et un jardin). Un espace "groupe de paroles" et un lieu dédié à des activités avec le réseau Oncolie ont également ouvert au premier trimestre 2016. Le Conseil Régional de Franche-Comté, les Départements, la Communauté d’Agglomération du Grand Besançon, les communes de Franche Comté, la Ligue contre le Cancer et l’opération pièces jaunes ont également participé au financement de ce vaste édifice.

Jeune & Étudiant

Soutenir l’enseignement supérieur, l’université et la recherche

Besançon capitale universitaire

 Soutien à l’ensemble des filières et à l’excellence des laboratoires de recherche. (page 21 du programme 2014)

Soutenir l’enseignement supérieur, l’université et la recherche

La ville soutient les efforts de modernisation du campus pour le confort et la qualité de vie des étudiants

 Desserte des trois campus par des transports en commun performants: tramway centre-ville et Hauts du Chazal, Bus à Haut Niveau de Service pour la Bouloie. (page 21 du programme 2014)

Hauts du Chazal et centre-ville sont desservis par le tramway. La Bouloie désormais desservie par le TSCP "3+" Après la mise en place du tramway à la rentrée 2014 au profit de 2 des 3 campus bisontins, La Bouloie ainsi que de nombreux équipements majeurs (Palais des Sports Ghani Yalouz, Stade Léo Lagrange, Piscine Mallarmé, Gare Viotte, ...) sont désormais desservis depuis septembre 2017 par la ligne de TCSP "3+".

Promouvoir l’innovation sociale et l’insertion professionnelle

Insertion professionnelle

 Pérennisation de la Mission locale, pour trouver des solutions de formation et d’emploi pour les jeunes. (page 27 du programme 2014)

Diffuser la culture pour tous

Un soutien accru aux acteurs locaux

 Le soutien à la Rodia qui devient une SMAC de référence nationale, sera confirmé. (page 28 du programme 2014)

Bientôt agrandie ! Forte de son grand succès, la Rodia va voir la capacité d'accueil de la plus grande de ses 2 salles accrue prochainement !

Soutenir l’enseignement supérieur, l’université et la recherche

La ville soutient les efforts de modernisation du campus pour le confort et la qualité de vie des étudiants

 Restructuration du campus de l’Arsenal, en articulation avec le nouveau Saint Jacques. (page 21 du programme 2014)

Premier signe de cette mutation d'actualité : l'inauguration de la MSHE (Maison des Sciences de l'Homme et de l'Environnement) le 27 février 2017. C'est une véritable plate-forme administrative qui assure un appui administratif et logistique à la recherche en Sciences Humaines et Sociales et une plate-forme technologique dotée d'équipements de pointe en matière de numérisation des informations spatiales et l'hébergement de bases de données et autres logiciels. Elle regroupe 5 pôles de recherche universitaire, et joue un rôle majeur d'accompagnement des projets interdisciplinaires, impliquant des partenariats nationaux et internationaux, attirant à Besançon des post-doctorants et des chercheurs & ingénieurs de haut niveau, tout en cherchant à stimuler les thématiques de recherche innovantes. On y trouve également une salle de conférences de 150 places, au sein de deux bâtiments d'un total de plus de 3.000 mètres carrés. Une opération de plus de 7,3 millions d'euros avec une participation de la Région Franche-Comté (2 M€), bien évidemment de la Ville de Besançon (2M€), de l'Université (1M€) et de L'État (500.000 euros). Une enveloppe complémentaire de 1,6 M€ a pu être rassemblée grâce à l'État et à la Région. Le bâtiment a été dessiné par le Cabinet Alfredo-Scaranello. Rappelons que le 1er jeudi de chaque mois, une conférence grand public est organisée à la MSHE. L'entrée y est libre et gratuite.

Association

Diffuser la culture pour tous

Un soutien accru aux acteurs locaux

 Des moyens nouveaux seront attribués au Bastion, acteur structurant des musiques actuelles, et à l’initiation aux pratiques amateurs. (page 28 du programme 2014)

En plus de ses dotations régulières, 600.000 euros d'investissement (PPI) sont mis à la disposition du Bastion pour 2017-2018. Cela va lui permettre de doubler sa surface en 2018.

Promouvoir le sport à tous les niveaux

Des infrastructures modernisées et de nouveaux équipements créés

 Création d’un espace couvert dédié aux sports de glisse et sports urbains (skate, rollers, BMX). (page 29 du programme 2014)

Le projet d'une grande salle dédiée aux cultures urbaines est lancé aux Torcols. Ce projet permettra de réunir les amateurs des "cultures urbaines" dans un espace qui leur sera entièrement dédié. Du parkour au BMX, de la danse au graph, de nombreuses pratiques auront ainsi un espace supplémentaire d'expression.

Continuer le soutien à nos associations

Le tissu social, la citoyenneté : clés de voûte de la vie bisontine

 Rénovation de la Maison du Peuple à Battant. (page 26 du programme 2014)

Le projet de rénovation de la Maison du Peuple est passé par toutes les étapes : définition, vote, financement... Il s'élève à plus d'1,4 millions d'euros. Grâce à la mise en place de la SCOP Maison du Peuple, la Ville de Besançon a pu discuter dans un cadre partenarial d'un projet de rénovation d'ensemble de la Maison du Peuple. Initié en 2012, le projet a été validé à l'occasion du Conseil municipal du 16 janvier 2014. Il prévoit une première phase à hauteur de 960.000 euros TTC destiné à la réhabilitation du bâtiment B, et en particulier : Rafraîchissement des salles Graizely et Vagneron, réhabilitation d’une nouvelle salle DAVID au R+1, création d’un ascenseur, avec réfection des façades. La phase 2 quant à elle, couvrait les travaux d’aménagement des locaux des syndicats en R+2, la réfection de la toiture, et l'aménagement des cours pour un total de 440.000 euros TTC. Le total général du projet est alors estimé à 1.463.611,20 euros. La Ville intervient au titre d'un bail emphytéotique de 60 ans. L'actualisation du PPI le 29 février 2016 laisse apparaître un montant de 1.210.000 euros prévus sur 2016 et 2017. En novembre 2016, l'Adjoint à l'Urbanisme Nicolas BODIN a présenté le détail de cette rénovation aux membres du Conseil consultatif des habitants du quartier.

Continuer le soutien à nos associations

Le tissu social, la citoyenneté : clés de voûte de la vie bisontine

 Le maintien des soutiens financier et humain aux associations : prêt de matériel, communication, formation... (page 26 du programme 2014)

Sénior

Tisser de plus en plus de liens avec les aînés

 Favoriser le vivre à domicile des personnes âgées en renforçant les différents services d’aide à la personne : portage de repas. (page 25 du programme 2014)

Parce que les solidarités demeurent un pilier historique et traditionnel de notre ville mais aussi parce qu'elles représentent le sens même de l'engagement municipal, le CCAS (Centre communal d'action sociale) mène une action en direction des personnes en situation d’isolement ou de handicap. Des services favorisent le maintien à domicile ou de l’hébergement en « résidences autonomie » pour les personnes âgées, l'interviention aussi auprès des personnes fragilisées, avec de l’hébergement d’urgence et des logements adaptés.

Tisser de plus en plus de liens avec les aînés

 Rompre l’isolement, en organisant des lieux et des temps de rencontre (rendez-vous de l’âge, forum du handicap, raid handi-forts, marche intergénérationnelle).  (page 25 du programme 2014)

Outre les nombreux lieux de rencontre et d'échange, la Ville de Besançon et son CCAS organisent de nombreux temps forts tout au long de l'année : RDV de l'âge, biennale du handicap, marche intergénérationnelle, olympiades des logements-foyers et résidences autonomie, ...

Réaliser des travaux de proximité pour des quartiers propres et agréables à vivre

Des équipements en faveur des loisirs et de votre vie quotidienne

 Création d’une mairie annexe à Planoise, dans le cadre du Plan de Renouvellement Urbain 2, dotée des moyens humains nécessaires afin d’apporter des réponses concrètes et rapides aux problèmes soulevés.  (page 12 du programme 2014)

Le projet de Maison de services au public (MDSAP) lancé en novembre 2016. Il devrait aboutir d'ici début 2018. Le projet a été officiellement lancé par la délibération 21 du Conseil municipal du 7 novembre 2016, en y détaillant notamment le financement 268.000 + 204.000 € à la charge de la Ville sur un projet total estimé à 1,5 M€) ainsi que le calendrier qui prévoit une fin des travaux en décembre 2017.

Diffuser la culture pour tous

Un patrimoine et des lieux pour la création

 La conservation et la valorisation du Patrimoine Vauban inscrit à l’UNESCO seront poursuivies. (page 28 du programme 2014)

Faciliter vos déplacements d’une manière responsable

Bus + tramway, des transports en commun accessibles à tous

 Accessibilité renforcée des transports en commun et des cheminements aux personnes à mobilité réduite et à toute personne en situation de handicap. (page 33 du programme 2014)

Le rapport d'accessibilité présenté chaque année (avec 2 ans de décalage / consolidation) fait état de progrès et d'améliorations dans tous les domaines. L'engagement présent se concentrant notamment sur les transports, on peut souligner que de nombreuses mises en chantier sont intervenues pour la mise en accessibilité des points d'arrêts, la mise en oeuvre de "quais de bus", mais également que le tramway est totalement accessible : stations, rames, ... Notons encore que les bus les plus anciens (et inaccessibles) ont été remplacés par des modèles neufs et accessibles. Enfin, notons que chaque année des programmes de travaux conséquents viennent faciliter les cheminements piétonniers et viennent rendre accessibles des équipements de voirie. Par exemple, des carrefours à feux (équipés de dispositifs à télécommandes) ou encore l'ajout de places de stationnements dédiés. On peut trouver toutes ces indications dans le rapport, mais aussi dans d'autres délibérations prises spécifiquement, on peut citer l'exemple d'une décision prise par la CAGB (236 arrêts de bus lancés pour une mise en accessibilité soit plus de 80 par an) ou encore au niveau de la Ville (600.000 euros de travaux par exemple réalisés en 2016). Le dernier rapport d'accessibilité disponible a été présenté lors du Conseil municipal du 9 mars 2017.

Entrepreneur

Porter un projet ambitieux pour le centre-ville

Un centre-ville animé, commercial, embelli et vivant: la Boucle a vocation à rayonner au-delà de Besançon, c’est le cœur de l’agglomération et de la région

 Le centre-ville sera conforté, par le maintien et le développement de commerces. (page 20 du programme 2014)

De nombreuses initiatives sont menées chaque année pour dynamiser le commerce à Besançon, particulièrement au centre-ville et au coeur des quartiers. On peut par exemple citer les "Samedis Piétons", mais également les nombreux RDV mis en place par les associations de commerçants avec lesquelles la Ville de Besançon travaille en étroite collaboration.

Capitaliser sur le tourisme

Besançon ville d’accueil de congrès : développer le tourisme et les congrès, c’est soutenir l’activité économique

 Aide à l’installation de jeunes talents de la gastronomie. (page 19 du programme 2014)

L'implantation de l'école "Cuisine, Mode d'emploi(s)" à Besançon Palente, et la vente de l'ancien Conservatoire de musique sont deux illustrations de cette stratégie. Si l'on ne présente plus l'activité extraordinaire de l'école de cuisine lancée par Thierry Marx à Besançon, il faut rappeler que la reprise et le réaménagement de l'ancien Conservatoire de musique Place de la Révolution vise à terme à l'installation d'une nouvelle brasserie en coeur de ville.

Capitaliser sur le tourisme

Tourisme culturel et patrimonial

 Création d’une grande bourse d’horlogerie annuelle (vente de montres d’occasion, livres d’horlogerie, spectacles sur le thème du temps) dans la cour du palais Granvelle et du Musée du Temps. (page 19 du programme 2014)

Une manifestation annuelle, les "24 heures du temps", a été lancée en 2014 et reconduite en 2014, 2015, 2016. Elle se poursuit en 2017. La ville apporte une large aide, notamment logistique, à cette manifestation qu'elle a contribué à mettre sur pied. Environ 25.000 euros y sont consacrés chaque année. Des vidéos sont disponibles par exemple pour 2015 : https://www.youtube.com/watch?v=2WIwBe97c3w ou 2014 : https://www.youtube.com/watch?v=y0xB3-TNjlA

Développer nos entreprises et en attirer de nouvelles

 Création d’un club des entrepreneurs favorisant les rencontres entre les chefs d’entreprises, les responsables des différentes formations, les directeurs des laboratoires de recherche. (page 17 du programme 2014)

L'une des concrétisation de cette volonté : le lancement des "Journées Granvelle" annuelles. La première édition s'est tenue du 19 au 21 mars 2017 sur le thème "Economie, Innovation et Société". Elle a permis à de nombreux professionnels locaux et nationaux de réfléchir au renouveau des services et de l'industrie grâce au numérique, ou encore sur des thématiques comme l'impact du numérique sur l'art et la création, les opportunités du numérique dans le luxe, les visions croisées France/Suisse des dynamiques transfrontalières, les nouveaux modes de construction, l'ubérisation de l'économie, ... Rendez-vous l'année prochaine pour une nouvelle édition !

Accompagner la création de nouvelles filières ou leur transition : Industries vertes, économie du numérique

 Mise en place avec l’Agglomération d’un « cluster » : espace de travail collaboratif pour les Indutries Culturelles et Créatives (ICC). (page 17 du programme 2014)

Un cluster a été mis en place au 52 rue Battant Des réunions régulières entre tous les acteurs ont par ailleurs régulièrement lieu, comme vendredi 12 mai 2017 à "Zone art". Le travail se poursuit...

Développer les sites économiques

 Site Viotte : implantation d’un espace tertiaire (pôle d’échange multi modal). (page 17 du programme 2014)

Rappelons que cet engagement est un projet global dont la première réalisation a été le "Pôle État Viotte". Commencée en novembre 2012, la transformation du site de la gare de Besançon-Viotte en Pôle d’Echanges Multimodal (PEM) a fait l’objet d’une convention de partenariat entre la Ville de Besançon, le Grand Besançon, la Région de Franche-Comté, le Département du Doubs, la SNCF et RFF pour un investissement d’environ 17 M €. Ces aménagements avaient pour objectifs : > de rendre la gare traversante, > d’accueillir le TGV, > d’intégrer le tramway, et pour le prolongement passage souterrain > d’assurer une accessibilité tous modes, > de livrer une gare intégralement accessible et adaptée au handicap, > de transférer le monument aux morts sur un nouveau lieu de mémoire. L’ensemble a été livré en septembre 2014, date de mise en service du tramway. L’aménagement du Pôle d’Echanges est la concrétisation du volet multimodal d’un vaste projet global de reconquête du site de la gare Viotte dont la démarche est portée par la ville de Besançon depuis 2008. Il sert d’ancrage et de support à l’aménagement d’un nouveau quartier dont la conduite des études préalables a été confiée à la SedD. Le secteur sud du futur quartier, d’une superficie de 2 hectares, occupés principalement par l’ancienne halle Sernam, se caractérise par une programmation à dominante tertiaire- équipements et une capacité d’environ 25.000 m2 de surface de plancher. L’intérêt majeur pour l’implantation d’un pôle tertiaire d’environ 16.000 m2 est sa situation centrale, sa disponibilité foncière et son articulation avec le Pôle d’Echanges (accessibilité optimale et logique de développement durable). Outre le pôle tertiaire, la programmation du secteur Sud comprendrait également environ 6.500 m2 de plancher de logements (environ 90 logements) et environ 2.500 m2 de services, à réaliser au-dessus d’un parking mutualisé d’environ 300 places (enterré sur deux niveaux), répondant aux besoins du quartier Sud. Pour cela, un protocole d’accord foncier a été signé en avril 2014 entre la Ville et la SNCF, propriétaire du foncier du secteur à aménager. Afin d’entrer concrètement dans la phase de réalisation du second volet du projet global de requalification de la gare Viotte, une concession d’aménagement a été attribuée par le Conseil Municipal à la SPL Territoire 25 en novembre 2014. Cette concession d’aménagement comporte un temps d’études pré-opérationnelles, qui précisera les éléments conclusifs du protocole d’accord foncier, puis un second temps opérationnel consacré aux travaux d’aménagement. Le parking mutualisé sera réalisé par l’aménageur puis mis à disposition des promoteurs et porteurs de projet. Dans le cadre de la réforme de l’administration territoriale de l’Etat, de la recherche de rationalisation immobilière et d’optimisation de son fonctionnement, l’Etat souhaite regrouper certains de ses services et opérateurs (DREAL, DDT, DRAAF, DRJSCS, DDCSPP, ARS) représentant environ 800 agents actuellement répartis sur différents sites. La construction du nouveau pôle tertiaire tel qu’il est aujourd’hui envisagé répond en termes de surface aux besoins des services de l’Etat dans le Doubs. Le parking mutualisé répond également aux besoins optimisés de sa flotte de véhicules et de ses visiteurs. Un protocole d’accord sera prochainement signé avec l’Etat ainsi qu’avec les investisseurs du pôle tertiaire, Aktya et la Caisse des Dépôts et Consignations, avant la formalisation d’un bail ferme avec option d’achat.



Une équipe au service des Bisontins     Perspectives (dossier BVV)


Retour à l'accueil